Inventaires


Les inventaires.


Les inventaires ont souvent lieu après un décès afin de protéger les droits des enfants. Ceux ci peuvent se résumer à quelques objets indispensables ou être plus conséquents.

Inventaire de défunt Jean Renoux.
28 pluviose an XII (18 février 1804)

Au lieu de Boynat commune du Lisolle en la maison de Marie Duranthon veuve et commune de Jean Renoux laquelle nous a dit qu'étant sur le point de passer à de secondes noce, elle veut faire faire l'inventaire des meubles que comporte la communauté qui a existé entre elle et ledit Jean Renoux et qui existe avec Marguerite Renoux leur fille …. Jean Buvat curateur.... nommé de sa part pour expert la personne d'Antoine Bajaud propriétaire demeurant au lieu de Boynat …. et pour l'intéret du mineur la personne de Jean Boucheret aussi propriétaire demeurant audit lieu de Boynat....

Dans la maison de ladite Duranthon il s'est trouvé :
1° Une crémaillère de feu qu'ils ont estimé à la somme de soixante quinze centimes 75 cts
2° Une poisle deux francs 2
3° Une chaudière trois francs 3
4° Deux marmites trois francs 3
5° Une cognée et une serpe un franc 1
6° Deux faucilles à moissonner deux francs 2
7° Une met à pétrir le pain six francs 6
8° Deux coffres quarante francs 40
9° Une harche en sapin estimée deux francs cinquante 2 50
10° Un habit à usage du défunt, une veste et une culotte en droguet et de serge bleu estimé pour la somme de cinq francs 5
11° Un lit garni de sa couette traversin de plume couverture de poulangeon les rideaux en toile estimé à la somme de trente huit francs 38
12° Six draps de lit, trois autres presque neufs estimés à la somme de dix huit francs 18
13° Quatre serviettes ouvrées neuves estimées à la somme de quatre francs 4
14° Un capuchon de serge bleu estimé à la somme de douze francs 12
qui sont tous les meubles et effets que ladite Duranthon a présenté..
en présence de Simon Esmelin l'ainé et Simon Chardonnet … soussignés...

Le total ne représente que 137F25 ! On remarquera l'absence de vaisselle (comment mangeaient-ils) et la présence d'un seul lit.

Inventaire après décès Cante Gilbert le 13 juin 1644.

Inventaire des biens meubles délaissés par le décès de défunt Gilbert Campte appartenant à Jeanne …..Campte ses enfants & de Etiennette Renoux sa veuve … se requerant Claude Franconnet tuteur aux dits mineurs suivant la commission à lui octroyée pour Mr le Châtelain de Nades le premier jour de juin 1644 pour procéder auquel inventaire avons esté par le juré soussigné Pierre Daubanay et habitué pour la … estimation des meubles les personnes de François Gaulminet le … et Antoine Boudard personnes desquelles nous avons … leur serment en présence dudit Franconnet tuteur et Antoine Eschegut fils d'Annet curateur désigné aux enfants mineurs par le susdit acte et de la …..veuve susdite ce jourd'hui treizième juin mil six cent quarante quatre et ayant ladite veuve représenté les meubles ci après avons procédé à la description et inventaire d'iceux et en la forme et manière que …

Etant dans la maison dans laquelle le défunt est décédé en ce lieu de Lizolle s'est trouvé les meubles ci après désignés
premièrement un râteau de cheminée avec une crémaillère de petite valeur estimé à douze sols xiiS
plus une table de grosse charpenterie avec une grosse table sur quatre paire de … de chêne estimée avec deux bancs à la somme de trente sols xxxS
plus une met à pétrir le pain icelle de bois de chêne avec son couvercle estimée à quatre livres iiii£
plus un lit de plume garni de couette cusin chaud courtines couverture de poulange et deux chevets que ladite veuve à dit lui appartenir comme l'ayant porté en la maison dudit défunt et au moyen de sa (prudation) de la communauté lui appartient en conséquence de ceci a été fait aucune … ni estimation
plus un autre lit garni de couette et son chevet le tout pesant tant sort que plumes trente deux livres à … par lesdits experts à la somme de six livres huit sols vi£8S
plus une … de brail blanc à  parue par les susdits … à la somme de vingt huit sols xxviiiS
plus quatre …. de toile d'étoupe et commune estimée à trois livres iii£
plus un coffre de bois de chêne fait en menuiserie fermant à clef qui demeure sans estimation comme appartenant à ladite veuve,
dans lequel coffre est trouvé quatre serviettes … deux nappes une douzaine de couvre chef demeurant sans estimation pour le service le ladite veuve et de ses …
plus un seau à tenir l'eau estimé à six sols viS
plus sept … demi fils de lin blanc en écheveaux et estimé à cinq sols vS
plus huit … de fils d'étoupe blanchi et estimé à quarante sols xLs
plus un chaudron … estimé à la somme de cinquante sols LS
plus un coffre fermant à clef icelui de bois de chêne etant avec deux archets à la somme de quanrante huit sols iiii£ 

Dans le grenier est trouvé deux quartils de seigle demeurant à ladite veuve pour la nourriture des mineurs
plus deux chalis de grosse menuiserie avec leur fond appréciés à la somme de trente sols    xxxS
pus une pelle à feu estimée vint sols xxS
Plus une cognée, une mare, une serpe, un volant, un bigaud, une faux à faucher une broche de fer le tout estimé à la somme de cinquante sols LS
plus un joug garni de (julles) de peau de sanglier avec les règles et … estimé le tout à la somme de quarante sols xLS
pour le regard du manteau et habit dudit défunt sont donné pour le service des maneuvres pour les habillements et faire aucune appréciation
plus un gray vieux coffre de peu de valeur estimé à trente sols xxxS
plus deux porches estimées par les susdits appréciées à la somme de dix livres x£
Ladite veuve déclare que ledit défunt tenait à chaptel du sieur Bessjon un boeuf, deux vaches, dont l'une avec son suivant et un taureau et une taure qui tenait à chaptel pour la somme de
#et aussi déclare ladite veuve que le défunt son mari avait semé dans ses héritages quatre septiers de seigle
#représentée ladite veuve les papiers

Suit une liste impressionante de papiers divers, contrat de mariage, acquisitions, rentes, etc...

Le total des biens s'élève à 37£45sols.

Ces deux exemples sont ceux de deux familles assez pauvres et montre le peu de biens meubles que possédait alors les métayers ou journaliers, aucune vaisselle, peu de vêtements, presqu'aucune réserve de nourriture.

On pourrait comparer à des inventaires soit de "bourgeois" comme celui de Gabriel Rouderon, le notaire royal seigneur de Boutevin qui fut vendu aux enchères par sa veuve ou celui du Duc de Morny dont la seule cave fait rêver !

Sources ; Archives départementales de l'Allier, notaires numérisés.