Inventaire de Boutevin


Chapitre 2 : inventaire du 17 décembre 1807.

Moins d'une semaine après :
« Aujourd'hui dix sept décembre dix huit cent sept heure de huit du matin, nous François Rouher (1) notaire impérial à la résidence de Louroux de Bouble canton d'Ebreuil département de l'Allier, assisté des témoins ci après nommés et avec nous soussignés mandé et requis de la part de Dame Marguerite Galdet (2) veuve et commune du sieur Gabriel Rouderon (3)à son décès propriétaire et maire demeurant en cette commune de Louroux de Bouble et de celle de Monsieur Gardien (Claude) homme de loi et sieur de Verzun ci demeurant commune de Target. » 

Assistent alors à cet inventaire tous les frères, sœurs, beaux frères et belles sœurs du défunt.
« Et ce dit an ont comparu messieurs Antoine Jean Baptiste Rouderon notaire impérial de Saint Ferrie de Montvicq y demeurant, François Rouderon propriétaire et chirurgien demeurant en la commune du Theil, Antoine Jean Baptiste Rouderon le jeune propriétaire et chirurgien demeurant en la commune de Servant, Martin Léonard… et chirurgien et sous son autorité prêté et accepté … Marie Rouderon son épouse demeurant au château de Boutevin commune de Louroux de Bouble, Jean Baptiste Avignon (4) propriétaire demeurant sur la commune de Chezelle …. comme se prêtant fort pour Dame Marie Martine Rouderon son épouse par lesquelles il s'oblige de faire agréer et ratifier ladite présente , Jean Baptiste François Bathias officier de santé demeurant en la commune de Saint Bonnet de Bellenaves … se portant fort pour Dame Anne Rouderon son épouse à laquelle il promet et s'oblige et assure de faire ratifier la présente et Demoiselle Marguerite Rouderon fille majeure demeurant au château de Boutevin commune de Louroux de Bouble. »

 Dans un premier temps l'inventaire est fait dans la chambre où est décédé Gabriel Rouderon. Elle contient une armoire dans laquelle se trouvent les vêtements du défunt, quelques objets dont une tabatière, une montre et un vieux fusil et 248,40 francs en liquide. Le tout est estimé à 1130 francs.

Une pause pour midi puis toute la troupe se retrouve au château pour la suite de l'inventaire.
Dans une chambre dépendante du château se trouve un matériel hétéroclite : une cheminée avec rôtissoire, des pièces de vaisselle, deux fusils, des outils de jardinage, un lit, une met, et une table.
Dans une autre chambre basse appelée la chambre neuve il y a un lit, une commode, une table.
Puis les visiteurs descendent dans la cave à coté de la chambre.
Ils y trouvent trois pièces de vin.

Ils passent ensuite à une chambre haute avec un lit. Dans un petit cabinet il s'y trouve un valet à baldaquin garni d'une paillasse et un lit de plume, une malle, une armoire contenant de la lingerie et du linge de maison. 

La cohorte monte ensuite dans la chambre dans laquelle ne se trouvent que de la toile. Dans une petite chambre à côté il y a du fil, du seigle, du chanvre, un gourbis avec de la farine et des noix. 

Comme il est huit heures du soir, rendez vous est pris pour lendemain, huit heures. 

Le lendemain, tous montent au grenier qui contient du seigle, de l'avoine, de l'orge et du froment.
Dans l'écurie se trouvent des planches de chênes et un cheval gris, dans l'étable encore des planches, deux vaches et une taure. 

Les parties intéressées signalent que les bestiaux du domaine font parti de la succession et doivent être évalués.
Dans la locaterie de la petite côte il y a deux vaches, une taure et vint deux brebis et agneaux, six nourrains.
Dans le domaine de Boutevin, six bœufs, sept vaches, quatre taureaux, quatre taures, deux ânons.
Plus soixante dix neufs brebis et agneaux, douze gros cochons, deux truies et dix sept petits cochons.

Dans la locaterie de Boutevin, se trouvent trois vaches, quarante sept brebis, une taure, deux gros cochons et dix nourrains. 

Suit ensuite une longue liste de créanciers qui doivent 23184 francs mais il devait à différents préteurs 26688 francs.

Les papiers de Gabriel Rouderon sont répertoriés et au nombre de soixante trois.
Parmi ceux-ci, les actes relatifs à l'acquisition des biens nationaux « Item une quittance signée …..du 16 fructidor an 9 de deux mille quarante livres pour le payement de biens nationaux par nous cotée sous le numéro deux 2
Item autre quittance du 13 fructidor an 9 signé …. de la somme de sept cent soixante quatre francs quatre vingt seize cents cotée sous le numéro trois 3
Item un procès verbal du 13 fructidor an 8 contenant adjudication au profit dudit sr Gabriel Rouderon de la maison curiale (5) de la …. et jardin y montant pour la somme de trente deux mil cent francs cotée sous le numéro quatre ci 4 ».

En fin de journée, l'estimation des biens s'élève à 4668,68 francs, les créances à 23924 francs et les dettes à 28458 francs. Douze personnes signent. 

1 - Rouher François (1745-1818) époux de Lagoutte Anne puis Charbonier Gathe (1753-1825) notaire à Bellenaves.
2 - Galdet Marguerite (1747-1811) épouse de Rouderon Gabriel en 1785. Fille de Galdet Jean Baptiste (1707-1790)
époux de Beaufils Marie (1716-1784) originaire de Talizat (Cantal)
3 - Fils de Charles (1723-1798) et de Bessejon Gilberte (1727-1805) . C'est sa grand mère Fournier Marie Claude (1693-1727) qui apporte le château de Boutevin possession des Fournier depuis 3 générations.
4 - Avignon Jean Baptiste époux de Rouderon Martine (1770-1824) est fils de François époux de Galdet Françoise (1743- ) sœur de Galdet Marguerite la veuve.
5 - La maison curiale a été vendue comme bien national et Gabriel Rouderon en obtient l'adjudication. Le Curé Galdet est son beau frère.